Pourquoi acheter ses vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion ?

Si vous pensiez que les vêtements d’occasion étaient usés, mal coupés ou encore qu’ils n’étaient pas faits pour vous, détrompez-vous.
Il existe de nombreuses raisons de privilégier l’achat de vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion, que ce soit d’un point de vue pratique, économique, écologique et enfin esthétique.

Avantages pratiques des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion

jean de grossesse d'occasion
Idéal pour la grossesse, l’achat de seconde main permet plus de flexibilité. Très rapidement, votre corps a commencé à changer et cela va s’opérer jusqu’au neuvième mois, alors le plus simple est d’acheter des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion pour répondre à ces modifications.
En effet, vous aurez besoin de basiques pour vivre confortablement cette période, grâce à un jean adapté, une robe fluide ou encore un gilet. Leurs particularités de coupe vous garantiront une silhouette proportionnée qui vous mettra en valeur.
Acquérir des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion vous offre ainsi la possibilité pratique de vous fournir correctement pour les différentes périodes de votre grossesse. Une fois que vous ne pourrez plus les porter,vous pourrez alors les revendre ou encore en faire don à une association.
avantages économiques des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion
Évidemment, comme tout vêtement d’occasion, l’aspect économique est très attractif. Nettement moins chers que des pièces neuves, les vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion vous permettront de vous sentir épanouie sans vous ruiner.
Cela vous évitera d’acheter un vêtement en vous demandant si vous pourrez le porter jusqu’au terme de votre grossesse ou encore s’il vous ira à son issue. Les vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion couperont court à vos tergiversations pendant des heures.
Pas besoin donc d’anticiper l’évolution de votre corps, si au quatrième mois vous souhaitez une belle robe, vous pouvez l’acheter afin qu’elle vous aille maintenant. Vous verrez combien de temps elle vous fera et vous pourrez vous en choisir une nouvelle pour votre septième mois de grossesse s’il le faut, à un prix abordable.
Les vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion sont donc particulièrement adaptés pour les femmes enceintes qui ont besoin de vêtements spécifiques qu’elles ne porteront que sur un temps donné. Des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion représentent une très bonne opportunité économique avec un prix d’achat attractif, mais aussi une possibilité de revente à l’issue.

Avantages écologiques des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion

jupe en jean de grossesse d'occasion

 

Pas de gaspillage. Lorsque vous achetez des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion, vous participez à un engagement écologique. Non seulement vous offrez une seconde vie au pantalon, au gilet ou encore au jean que vous achetez, mais en plus vous le revendrez sûrement une fois utilisé ou vous pourrez également le donner à une soeur, une amie, etc.
Ce geste écologique vous donnera bonne conscience et vous apprécierez d’autant plus le vêtement que vous portez.
Dans ce sens, les vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion que vous achèterez seront moins toxiques. En effet, comme ils auront été lavés plusieurs fois auparavant, leur teneur en plomb ou encore en nickel se sera peu à peu estompée. Cela signifie que vous et votre bébé y gagnerez en termes de sécurité.

Avantages esthétiques des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion

Pour plusieurs aspects, acheter des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion, vous permettra de vous sentir bien. tee shirt d'allitement d'occasion
Ce n’est pas parce que c’est de la seconde main que le vêtement n’est plus à la mode bien au contraire. Dans les basiques des vêtements de grossesse, il faut notamment se procurer des pièces classiques qui sont donc intemporelles. Cela signifie que vous pouvez facilement acheter vos vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion.
Aussi, il est parfois difficile d’apprivoiser ces différents changements de morphologie en si peu de temps, il s’avère indispensable dans des moments de perte de repères de pouvoir vous acheter une belle robe de seconde main. Elle vous reboostera l’ego et ira parfaitement à votre corps de femme enceinte puisqu’il s’agit de vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion spécifiquement adaptés.
Autre idée erronée, les vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion seraient abîmés, déformés ou usés. Cela est faux puisque les des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion sont garantis en bon état et il y est précisé le niveau d’usure.
Enfin, dernier avantage indéniable, rester tendance et continuer à s’amuser avec sa garde-robe. Ce n’est pas parce que l’on est enceinte que l’on a plus le droit au style. Heureusement, grâce aux vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion vous pourrez trouver de nombreux articles à votre taille et qui seront impeccables pour vous rendre au bureau et assurer votre style.

Ainsi, acheter des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion vous permettra à la fois de faire du bien à votre porte-monnaie, à la planète, à votre style, mais aussi à votre moral. Il n’y a donc aucune contre-indication pour la femme enceinte de se procurer des vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion !

 

Retrouvez tous nos vêtements de grossesse et vêtements d’allaitement d’occasion sur le site Rebelle de Nature

 

Quelle lessive utiliser pour les couches lavables ?

Quelle lessive utiliser pour les couches lavables ?

Voici une liste des lessive écologique compatibles avec les couches lavables.

Apta écologique en poudre

Auchan écologique

Biocoop liquide

Body Nature liquide ou en poudre

Ecodoo

Ecoegg

Leclerc Eco +

Leclerc Uni Vert liquide

L’arbre vert uniquement en poudre

Rainett à l’aloé vera uniquement

Super U écologique

Soapix

Ulrich

D’une manière générale il est recommandé pour votre lessive qui lavera vos couches lavables d’éviter :
– Blanchissant
– Détergeant
– Azurants optiques dans la lessive en trop grande quantité (>15%)
– Parfum, contenu dans la lessive (si >5%)
– Polycarboxylates, contenus dans la lessive (si >5%)
– Zéolithe

Cela altère le pul des couches lavables.

 

 

Les couches lavables chinoises pas chères, oui mais ……

Les couches lavables chinoises pas chères, oui mais ……

Couches lavables Chinoise, un danger pour la santé de vos bébé

Les couches lavables sont à la mode. Ecolos, sans produit toxique pour la peau et la santé de bébé, on les achète les yeux fermés ! Et c’est bien là le hic ! Car nous avons
découvert, des couches lavables qui peuvent êtres extrêmement toxiques pour nos petits. Les couches lavables achetées directement sur les sites chinois.

Les couches lavables chinoises ont inondé le marché. Et se retrouver dans cette jungle est très très difficile. D’autant que l’on peut penser que les couches lavables sont toutes éco friendly. Grave erreur. Nous avons testé, les couches chinoise. Catastrophe pour la santé de bébé !!! Et ce n’est pas un moindre mot.
Sachez, tout d’abord, que les couches qui proviennent directement des sites de ventes chinois ont des normes qui sont celles de la chine, les autorisations d’utilisation de produit toxiques ne sont pas les même qu’en France.

Alors que retrouvent-on dans ces couches ?
Plein de substances toxiques pouvant altérer la santé de bébé, et entraîner irritations, rougeurs, eczéma, plaies, allergies, abcès.
Citons :
Le Plomb,
Le mercure,
Du nickel,
Du cobalt,
Du matrimoirie,
Du cadmium.

La présence des ces substances en contact avec les muqueuses de votre bébé le tout baignant dans l’urine ne fait que renforcer leur impact négatif.

Ce qui est terrible c’est que beaucoup de sites de couches lavables possédant un blog ou pas, ainsi que bon nombre de groupe fb font apologie des couches chinoises. A force
de chercher, nous avons découvert que les dites couches si jolies (si si elles n’ont qu’un mérite celui d’être belles !), sont vendues sous d’autres nom sur les dites boutiques. Et celles-ci n’hésitent pas à payer
rondement, Mamans, influenceuses ou rédacteurs pour laisser sur la toile d’élogieux commentaires. Alors soyez vigilantes et fuyez les !!!

L’alerte des services publics

Suite au rapport de l’Agence de sécurité sanitaire sur l’évaluation des risques liés aux substances chimiques, un renforcement des contrôles sur la composition des couches ; lavables ou pas ; est préconisé ainsi que des mesures réglementaires restrictives au niveau national et européen. L’Agence recommande aux fabricants de mieux maîtriser l’origine des matières premières naturelles qui peuvent être contaminées avant même la fabrication, et d’améliorer les procédés de fabrication des couches.

Oui mais les couches lavables sont trop chères

C’est vrai, les couches de qualité fabriqué en France sont chères, mais vous pouvez vous tourner vers des couches d’occasion. Il est tout à fait possible de trouver un lot complet pour moins de 100€. De plus l’investissement en couches lavables venant de chine est un mauvais investissement, moins résistantes, elle ne feront qu’un enfant et seront invendable d’occasion à la fin de l’utilisation.

Oui mais certaines marques Françaises vendent des couches chinoises simplement plus cher

Toutes les marques française doivent répondre aux normes en vigueur en France, ces marque doivent donc surveiller la production des articles qu’elles vendent. Ce qui n’est pas le cas des couches achetées directement depuis les sites chinois. Attention toutefois nous avons vu plusieurs site et petits revendeurs en particulier sur les sites de ventes d’occasion, qui vendent des couches chinoises sans aucun contrôle, mais ces vendeurs sont simplement hors la loi.

Sources
https://www.anses.fr/en/system/files/CONSO2014SA0237Ra.pdf

https://www.60millions-mag.com/2018/08/29/couches-bebe-nos-reponses-vos-questions-11999

1er bilan du #NoPlasticChallenge

1er bilan du #NoPlasticChallenge

 

Journée mondiale des Océans : des consommateurs prêts pour une
économie moins plastifiée

Une tendance confirmée par le premier bilan du #NoPlasticChallenge

À l’issue du #NoPlasticChallenge qui a rencontré une forte mobilisation, l’association No Plastic in my
Sea souhaite rappeler que la production de plastique continue d’augmenter et que les prévisions sont
particulièrement inquiétantes. Or, cette croissance de la production entraînera mécaniquement une
augmentation de la pollution plastique, même si des progrès sont attendus en termes de recyclage.
La Journée mondiale des Océans et la marche organisée ce 8 juin sont l’occasion d’inciter
pouvoirs publics et fabricants à répondre aux attentes grandissantes pour une économie
moins plastifiée

350 millions de tonnes de plastique produites par an aujourd’hui, 1,1 milliard de tonnes en
2050 !

Malgré des mobilisations citoyennes et des règlementations existantes et à venir sur l’interdiction de
certains produits à usage unique, la tendance de fond demeure la poursuite d'un modèle économique
sur-utilisateur de plastique.
Le plastique est en effet massivement utilisé :
o dans l’emballage (dont les boissons en bouteille) : 40% de la production mondiale et
45% en France
o mais également dans le textile -71% du textile mondial est synthétique-
o l’automobile, le bâtiment, l’électronique et même l’agriculture.
Tous les ans la production de plastique mondiale augmente de près de 4%*. Le World Economic
Forum prévoit un triplement de la production dans les 30 ans à venir, si nous restons sur le même
modèle, avec 1,124 milliard de tonnes de plastique produites par an en 2050.

L’amélioration du recyclage est indispensable mais insuffisante pour enrayer la crise
mondiale de la pollution plastique

Si des améliorations sont attendues pour le recyclage du plastique, qui n’est que de 21% en France
aujourd’hui, un effort majeur est nécessaire afin d’atteindre les objectifs de l’Union Européenne (50%
de recyclage en 2025), surtout si le volume de déchets continue d’augmenter. Rappelons également
que le plastique ne se recycle qu’un nombre limité de fois et que tous les plastiques ne se recyclent
pas.
Aussi, la réduction de la pollution plastique à la source, c’est-à-dire la régulation de la
production et l’encouragement d’alternatives au tout-plastique, apparaît aujourd’hui
indispensable.

Premier bilan du #NoPlasticChallenge : des consommateurs prêts à réduire leur usage de
plastique

L’opération qui s’est déroulée du 22 mai au 5 juin a rencontré un fort engouement : plus de 100
entreprises, 60 établissements scolaires, 50 événements publics et des actions sur les réseaux
sociaux ont permis d’engager 200 000 personnes dans le challenge*.
Une évaluation en ligne avant/après challenge développée par notre partenaire CitizenWave a
permis de mesurer des évolutions de consommation chez 1084 participants (auto-déclaration) :

o Consommation de bouteilles plastiques : – 33,92%
o Commande de repas préparés : – 44,94%
o Usage de couverts et assiettes plastiques : -16,04%
o Gobelets et tasses plastiques : -28%
o Commande de matériel et de courses en ligne : – 34,20%

Le 8 juin, Journée mondiale des Océans, appelons à une régulation de la production de
plastique et à des accords internationaux ambitieux

Seuls des réglementations, des accords internationaux et un changement de modèle dans de
nombreux secteurs permettront d'enrayer la surproduction de plastique.
La future loi sur l'économie circulaire et la tenue du G7 à Biarritz fin août peuvent être
l'occasion de progrès en ce sens.

* Source PlasticsEurope : +3,9% de production mondiale en 2017/2016 et +7,8% en France en 2017/2016
* Source : données sur les engagements fournies par notre partenaire Visibrain, et par Facebook et Instagram, ainsi
que les retours d’informations sur les individus mobilisés par les entreprises, établissements, clubs de sports et
bénévoles.

Astuces de ménage écologiques

Astuces de ménage écologiques

Vous faites vos produits ménager maison et/ou privilégiez les produits écolos ? Bravo ! Mais pour certains problèmes comme raviver un blanc terne, enlever des tâches de gras tenace ou avoir
un linge tout doux, vous ne savez pas comment faire ? Voici nos fabuleuses astuces ! Menage

ASTUCE ANTI-TACHE DE GRAS
Saupoudrez la tache avec de la terre de Sommières et laissez agir de 2 heures à toute la nuit. Cette astuce fonctionne même sur du linge propre !

ASTUCE LINGE BLANC
Mélangez 200g de percarbonate de sodium (qui est 100% naturel et fabriqué avec de l’eau oxygénée et du bicarbonate de soude) à 3 litres d’eau chaude. Laissez tremper 15 à 30mn et mettez votre linge en machine. Attention, pour éviter toute décoloration, n’utiliser cette astuce que sur du linge blanc en coton, sans motif de couleur.

ASTUCE TACHE TENACE
Humidifiez la tache. Frottez avec du savon au fiel et une éponge moussante. Le savon fiel est un savon 100% naturel qui est composé de savon et de fiel qui est un acide très puissant contenu dans la bile. Laissez agir 15 minutes avant de mettre votre linge en machine.

ASTUCES POUR ÉVITER LE CALCAIRE ET POUR UN LINGE DOUX
Ajoutez à votre lessive faite maison 1/2 verre de vinaigre dans le bac adoucisseur avec 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle de votre choix.

ASTUCE POUR ENLEVER LA ROUILLE SUR DU METAL
Imbibez une éponge de vinaigre blanc et d’acide citrique. Frottez. C’est parti !

ASTUCE POUR RAVIVER SES MEUBLES EN BOIS
À l’aide d’une éponge, appliquez le mélange qui suit : 4 cuillères à soupe d’oseille à 1 litre d’eau sur le bois. Laissez agir 10 à 15 minutes avant de brosser et rincez à l’eau claire. Laissez sécher 24h avant d’appliquer une nouvelle protection.

Comment recycler les cendres de cheminées ?

Comment recycler les cendres de cheminées ?

Comment recycler les cendres de cheminées ?

C’est la saison des feux de cheminées. Mais que faire des cendres de l’âtre ? Les jeter ? Que nenni ! Vous pouvez les utiliser en guise de détergent ou d’engrais.

Les cendres pour nettoyer vitres et miroir

Les cendres nettoient à merveilles. Pour nettoyer et faire rendre rutilants vos vitres et miroirs, voici ce qu’il vous faire :

  • Mettez des gants
  • Prenez du papier journal et humidifiez-le
  • Mettez un peu de cendre dessus
  • Nettoyer !

 

Les cendres pour nettoyer les cuivres et l’argenterie

Que ce soit pour l’argenterie ou le cuivre, munissez-vous d’un chiffon ou d’un papier journal bien propre, humidifiez-le et enduisez-le de cendres de bois. Vous serez stupéfaits de la rapidité avec laquelle la saleté s’en ira et la brillance qui en ressortira !

Les cendres pour nettoyer et dégraisser

A la place de vos détergents habituels, vous pouvez utilisez de la cendre. Surtout pour dégraisser. Car la cendre est un puissant dégraissant qui vient à bout des casseroles ou des poêles les plus abîmées. Comment faire ? Mettez une poignée de cendre dans les récipients sales, ajoutez un peu d’eau, frottez puis rincez.

Attention à la porcelaine et à la vaisselle : la cendre est parfaite pour nettoyer et dégraisser mais pas pour être utilisée comme produit de vaisselle quotidien. En effet, la cendre n’élimine pas efficacement les bactéries.

Les cendres comme engrais

Si vous avez fait brûler des cendres de bois non traité, non vernis et non peint, bonne nouvelle, vous pouvez les utiliser comme engrais. Riches en phosphore, en magnésium, en calcium et en potasse, la cendre permet aux plantes de se déployer et aux fleurs et fruits de s’accroître. Mais attention, n’en mettez pas trop : pas plus de 50g/m2, sinon il y a un risque de toxicité due à la présence de potassium. N’en mettez que sur la terre. Surtout pas sur les feuilles, fleurs ou fruits. Et n’utilisez pas d’engrais de cendres sur la terre de bruyère car le taux de calcium y est contre indiqué. Pour information, les plantes ayant besoin terre de bruyère sont les camélias, hortensia, l’azalée, le rhododendron.