Quand on est parent, on cherche le meilleur pour nos enfants. Que ce soit en matière d’éducation, de santé, etc. C’est peut-être dans ce cadre là que vous êtes tombés sur la DME.

Souvent méconnue, ou complètement inconnue, la DME est une méthode d’apprentissage et d’alimentation de plus en plus développée. Voici donc ce qu’il faut savoir sur la DME.

Qu’est-ce que la DME ?

Avant toute chose, il faut savoir que la DME signifie : « diversification menée par l’enfant ». Comme son nom l’indique, la DME place l’enfant au centre de son apprentissage de l’alimentation.

Comment ça fonctionne ?

Lorsque votre enfant arrive en âge de se nourrir tout seul (environ 6 mois), c’est-à-dire après avoir obtenu l’accord du médecin et toujours sous haute surveillance, vous pouvez commencer à lui laisser de l’autonomie.

Fini les fruits et légumes en purée ou en compotes, votre enfant va découvrir les couleurs, les saveurs et les textures de l’aliment tel qu’il est. Laissez-lui les aliments à disposition au moment du repas et il choisit ce qu’il veut manger, dans quel ordre, etc.

Quels en sont les intérêts ?

De plus en plus répandue, la DME a de nombreux intérêts pour l’enfant. Ils ne sont pas tous listés ici, ni même encore tous connus, mais en voici quelques-uns.

Développement du goût

On pense évidemment au développement du goût. En effet, l’enfant est directement mis face à l’aliment, à sa texture, à sa couleur, à sa forme, etc. Toutes ces choses sont déformées lors de la transformation de l’aliment en purée ou en compote.

Partage parent/enfant

C’est aussi et surtout un moment que vous allez partager avec votre enfant. Ce n’est pas seulement un moment où il sera nourri, mais bien un véritable échange entre vous et lui, entre lui et l’aliment.

Apprentissage de la mastication

Lorsque l’on passe d’une alimentation exclusivement liquide à une alimentation solide, cela implique que l’enfant doit apprendre à mastiquer pour pouvoir avaler. Cela se fait donc plus tôt et de manière progressive.

Valorisation de l’enfant

Un autre avantage, et pas des moindres, c’est la valorisation de l’enfant. Il est autonome et gagne en confiance en lui lorsque vous lui permettez de choisir les aliments qu’il mange, dans quel ordre, etc.

Et les avantages ?

Au-delà des nombreux intérêts pour l’enfant, la DME a aussi des avantages qui sont relativement appréciables, voire bénéfiques.

Gain de temps

D’une part, la DME est un vrai gain de temps pour vous, parents. En effet, vous n’avez plus besoin de passer par toute une phase de mixage des aliments. Il vous suffit de choisir les aliments adaptés, de les couper et de les servir à votre enfant.

Indépendance vis à vis des industries agro-alimentaires

D’autres part, la DME vous offre une certaine indépendance vis-à-vis des industries agro-alimentaires. Cela s’explique par le fait que vous n’avez plus besoin d’acheter des pots, des compotes ou purées préparées. Les aliments sont servis tel quel.

Risque de surcharge pondéral diminué

Un autre avantage auquel on ne pense pas forcément mais qui est non négligeable, c’est l’efficacité de la DME concernant la lutte contre la surcharge pondérale. La surcharge pondérale est un léger surpoids. Avec la DME, l’enfant assimile plus rapidement le sentiment de satiété.

Attention aux préjugés

Comme beaucoup de choses, la DME subit aussi des préjugés qui peuvent freiner certains parents.

Voici trois préjugés qui ont la vie dure. :

• La DME est pour les enfants nourris au sein. Non, pas uniquement. L’allaitement facilite effectivement la DME, car l’enfant a sollicité plus de muscles que l’enfant nourri au biberon. Mais l’enfant nourri au biberon peut totalement profiter de la DME.
• Il faut que l’enfant ait des dents. Non plus. En effet, les gens assimilent souvent la nourriture « solide » à la nourriture « dure ». Mais la nourriture solide, le brocoli par exemple, peut être moelleuse. Donc l’enfant n’a pas besoin de dents. Il fera le nécessaire avec ses doigts et ses gencives.
• La DME ne nourrit pas bien. Oui et non. En effet, un enfant qui est en pleine DME mange moins que ses petits camarades. Mais il ne faut pas oublier que la DME n’est pas l’alimentation définitive de l’enfant. C’est un entre deux entre la nourriture solide qu’il adoptera pleinement assez vite, et la nourriture lactée. Il est donc nourrit à la fois au lait, et aux aliments.